Êtes-vous éligible à un crédit entreprise ?

Vous avez besoin  de financement pour réaliser votre projet ? Effectuez un prêt auprès de la banque. Toutefois, sachez votre dossier fera d’abord l’objet d’une étude approfondie. En effet, la banque tiendra compte de certains critères avant de vous accorder le crédit demandé. Cependant, il est conseillé de bien tenir compte de tous les points que la banque exige d’un emprunteur.

Un porteur de projet expérimenté

La banque reste réticente vis-à-vis d’un projet avancé par un demandeur de crédit sans aucune expérience. En effet, créer une entreprise est une chose mais en gérer une en est une autre. De ce fait, malgré ses diplômes et éventuelles connaissances, le novice dans le domaine de l’entreprenariat n’aura pas sa chance de bénéficier d’un crédit entreprise.

En se référant aux statistiques, nous pouvons constater que le nombre d’entreprises qui passent le cap des 5 ans est à 50%. Afin d’éviter tout risque, la banque accorde un délai assez court. De plus, le dossier doit être solide. Seuls les expérimentés dans le domaine arriveront à satisfaire la banque avec ce critère. Sur ce site, vous pouvez simuler votre prêt.

Les associés et leur apport personnel

Un emprunteur ne doit pas demander à la banque la totalité du montant du projet qu’il espère réaliser. De son côté, il a aussi sa part à couvrir. En effet, il faut que les associés prennent part au financement du projet en y apportant environ 30% du montant total. Une fois l’apport versé, la banque passera à une évaluation du patrimoine personnel de l’entreprise. Si elle constate que l’entreprise dispose encore d’assez de capital pour fonctionner, il y aura plus de chance de bénéficier du prêt. Dans le cas contraire, elle jugera nécessaire de refuser parce que l’entreprise sera complètement démunie.

De ce fait, avant que vous ne soumettiez votre projet à la banque, assurez-vous d’avoir le montant nécessaire pour le financer. Et pour qu’elle accepte le prêt demandé, il serait aussi préférable d’évaluer la marge de manœuvre de l’entreprise. Elle est méticuleuse à ce sujet.

Un projet rentable

Les banques financent surtout les projets à taux de rentabilité élevé. De ce fait, un projet de recherche ou d’innovation risque fort de ne jamais faire partie de la liste des banques. Afin de mieux convaincre la banque, vous devez la convaincre de la rentabilité de votre projet. De ce fait il est conseillé d’établir un bilan prévisionnel de 3 ans. Ce dernier doit avoir comme base des prévisions réalistes. La banque prendra tout son temps à étudier le projet. Elle vérifiera tous les points du bilan prévisionnel afin de s’assurer que les échéances seront payées à temps. Une fois les échéances réglées, l’entreprise doit encore avoir une marge de sécurité pour son futur développement.

Quelques types de crédits

L’entreprise dispose de plusieurs choix pour le financement de son projet. Il lui suffit de bien déterminer ce qu’elle veut réaliser et de tenir compte de ses capacités financière pour le remboursement. Ainsi, les crédits entreprise se classent selon leur durée et les biens ou services à financer.

Le crédit de trésorerie : Pour faire fonctionner l’entreprise (paiement des salaires par exemple)

Le crédit par signature : Il comprend : le crédit documentaire où la banque porte garant de tous les paiements que l’entreprise doit effectuer ; les cautions, où la banque s’engage à régler différentes situations de l’entreprise. Elle octroie ce type de crédit à toute entreprise qui perçoit le TVA ; et le crédit de préfinancement qui est destiné à un cycle d’exploitation. Il est à noter que le coût de ce type de crédit se lie aux taux du marché monétaire.